Parc Dounia : L’expérience du divertissement et de l’agriculture

Parc Dounia : L’expérience du divertissement et de l’agriculture

Classé dans : Agriculture urbaine | 0

La wilaya d’Alger a choisi la partie de Dounia Parc relevant  de la commune de Dély Ibrahim, pour le lancement de ce projet «pionnier» visant à aménager cette superficie en un espace de loisirs et à y planter des  agrumes et des oliviers, outre des plantes odoriférantes et médicinales, a appris  l’APS auprès du directeur des études au Bneder, Khaled Benmohamed. Le sol de Dounia Parc correspond parfaitement aux normes requises  pour l’application du plan «Agriparc», alliant des espaces agricoles et de loisirs dans un style architectural particulier, a indiqué le même responsable, arguant qu’il s’agissait de l’espace «idéal».

Le projet d’exploitation de la superficie de Dounia Parc (156 ha) s’inscrit dans le cadre d’une large approche adoptée par la wilaya d’Alger depuis 2014 sous l’appellation «Agriparc», un plan conciliant espaces verts et de  loisirs séparant les agglomérations urbaines, a précisé la même source. 23 parcs ont été recensés à travers Réghaïa, Rouiba et Dély Ibrahim,  outre les parcs de Kheraïssia (372 ha) et Chéraga (560 ha), inscrits en sus du  Parc Dounia, au titre de la première étape pilote. Le Bneder a effectué une étude de sol, et selon les premiers résultats, ces superficies sont adaptées à la culture d’agrumes et d’oliviers, et à la promotion de l’activité agricole artisanale, qui implique la production  de lait et de dérivés et l’élevage du bétail, a précisé M. Benmohamed. Il s’agit, a-t-il ajouté, du premier projet pilote du genre sur le double plan national et africain, et «nous examinerons la possibilité de généraliser l’expérience aux autres parcs à travers le territoire national», a expliqué le même responsable.

De son côté, le directeur des forêts et de la ceinture verte de la wilaya d’Alger, Baâziz Noureddine, a affirmé à l’APS que son département avait procédé à la plantation d’oliviers sur près de 8 ha, en attendant  des conditions climatiques favorables pour poursuivre la plantation d’une série d’arbres à des fins scientifiques et pédagogiques. Dounia Parc va bénéficier de davantage de protection, après son rattachement au projet des fermes pilotes, pionnier en Afrique, a ajouté M. Baâziz. Concernant  la production d’olives, d’agrumes et le développement de l’apiculture et autres,  il a souligné que cette mission s’inscrivait en droite ligne avec le caractère  commercial et économique de l’Office des parcs de sport et de loisirs de la wilaya d’Alger (OPLA).

Aucun changement ne touchera Dounia Parc et la mission de la direction  des forêts est le suivi et la maintenance pour garantir une sécurité biologique  digne de ce projet, outre l’élaboration d’une étude pour améliorer le sol  argileux du parc, a précisé l’intervenant. La wilaya d’Alger vise, dans le cadre du plan stratégique d’aménagement à l’horizon 2035, à éviter la mitoyenneté urbanistique qui génère une pression  sur la population, à définir les prérogatives des collectivités locales et à mettre un terme aux éventuels dépassements, notamment en ce qui concerne la gestion des déchets, a expliqué M. Benmohamed. Le bureau d’études agricole va procéder à «une étude» sur les 23 fermes recensées à Alger, en collaboration avec le Schéma national d’aménagement du  territoire (SDAT), les communes, les circonscriptions administratives ainsi que les associations, les professionnels et les investisseurs.

http://www.elwatan.com/regions/centre/alger/parc-dounia-l-experience-du-divertissement-et-de-l-agriculture-20-02-2017-339608_148.php

 

 

Laissez un commentaire