Djnane Salim, ferme pédagogique pour la promotion de l’agriculture durable

Djnane Salim, ferme pédagogique pour la promotion de l’agriculture durable

Le Collectif TORBA est né de ce désir de retour à la terre nourricière, et d’apporter une meilleure qualité de vie au citadin et au paysan. C’est à travers leur projet « la Ferme agroécologique et pédagogique, pour la promotion de l’agriculture durable » que TORBA est en train de prouver qu’un nouveau modèle de développement agricole est possible.

Aujourd’hui, fort d’une centaine de membres, le Collectif a lancé le concept d’AMAP (Association de Maintien de l’Agriculture Paysanne) et œuvre pour le maintien des activités paysannes en leur proposant d’écouler leur production bio, ou plutôt « saine, exempte d’engrais chimiques et de pesticides issues de semences locales, de moins en moins valorisées ».

« Ce système d’Amap est bénéfique aussi bien pour moi que pour mes clients » Rachid Bentebal, agriculteur. 

Depuis 2014, grâce à l’engagement de ses membres, le collectif forme les professionnels et le public à la permaculture. TORBA organise aussi des classes découvertes pour les écoliers ainsi que des événements à caractère culturel éco-touristique et gastronomique comme les journées portes ouvertes.

«Toutes les occasions sont bonnes pour sensibiliser le public sur l’agroécologie et de promouvoir les produits de nos terroirs». Mieux encore, à Djnan Salim, le collectif a instauré le concept de jardins partagés pour impliquer les consommateurs dans le processus de production et de la distribution des aliments bio. Une idée innovante qui permet à des citadins d’avoir temporairement leur propre parcelle de terrain et viennent hebdomadairement avec leurs enfants cultiver leurs propres légumes, dans une ambiance chaleureuse et conviviale, le tout agrémenté par des activités ludiques, participatives, récréatives et parfois même festives.

Ainsi, le collectif TORBA est en train de renforcer les liens sociaux dans les zones urbaines et rurales et de créer des richesses locales qui réduisent la dérive de la population rurale. D’un point de vue environnemental, le projet contribue à la conservation des semences paysannes tout en réduisant l’empreinte écologique. Vu les impacts socio-économiques et environnementaux qu’a produit le collectif dans sa région, et son potentiel de reproductibilité, SwitchMed l’a sélectionné pour lui apporter une assistance selon le besoin exprimé.

???????????????????????????????

 

« Nous n’en sommes qu’au début de la phase d’incubation, mais déjà on sent l’évolution rapide. Grace à SwitchMed nous avons reçu un appui technique et managérial dont nous récoltons les fruits déjà » nous explique Abdelmajid un membre de Torba.

Tout comme Rachid, 12 autres membres du collectif TORBA ont reçu une formation en agro-écologie de haut niveau grâce à SwitchMed. En effet, un expert leur a été affecté pour perfectionner leurs connaissances et savoir-faire en matière de maitrise des pratiques culturales ainsi que leur capacité à monter ou accompagner la création un projet Agro-écologique.

Actuellement, ces membres sont en train d’enseigner, à leur tour, la permaculture et les techniques agricoles rentables et respectueuses de la santé et de l’environnement. Trois niveaux de formation sont proposés.

15181410_10210380804349122_2953808128417518568_n

 

Depuis 2016, plus d’une centaine de personnes de profils différents ont reçu cette formation allant du professionnel petit fermier au curieux ayant un futur projet de conversion en Agroécologie. Avec ces premières expériences réussies, le collectif TORBA tentera dans le futur de convertir plus d’agriculteurs à l’agro-écologie et d’accompagner les initiatives agro-écologiques sur tout le territoire algérien.

TORBA essaye aussi de s’initier à l’éco-construction à travers la réalisation d’une bâtisse écologique qui servira comme gite rural pour développer le potentiel éco-touristique dans les fermes de Bouinan et Blida.

Par ailleurs, TORBA a pour projet, à moyen terme de concentrer ses activités (Djnane- AMAP-centre de formation et de promotion du terroir en un seul endroit (Djnane Salim) pour en faire une référence nationale de promotion de l’agro-écologie, de l’économie solidaire et rayonnera à travers le territoire national.

 

Source: http://www.switchmed.eu/fr/corners/civil-society/Projects/stories/old-manger-sain-mieux-consommer-pour-mieux-vivre-ensemble

 

switch

 

Une Réponse

  1. Bravo très bonne initiative bon courage

Laissez un commentaire