L’AG Torba pour la promotion de l’agroécologie !

L’AG Torba pour la promotion de l’agroécologie !

Classé dans : Media | 9

L’Assemblée Générale est un moment privilégié de rencontres entre les adhérents et sympathisants autour de l’agroécologie en Algérie ! L’occasion de faire un bilan des activités menées et une projection vers l’avenir à travers les Projets à mener tous ensemble, chacun selon ses possibilités !

L’AG a commencé vers 14h30. Les adhérents ont répondu présents au rendez-vous, faisant salle comble : près de 70 personnes se sont ainsi déplacées pour l’occasion, parfois de wilayas éloignées (Timimoun, Tiaret, Ain defla,Tizi ouzou…). L’assemblée s’est ouverte sur la satisfaction de l’agrément tant attendu, puis une douzaine de membres actifs sont venus présenter le bilan des activités de leur groupe pour l’année 2016-2017, ainsi que les perspectives pour l’année à venir.

[Ainsi, les formations connaissent toujours un franc-succès, et le récent déplacement des 5 formateurs Torba à Mostaganem amène l’association à réfléchir à trouver de nouveaux relais, dans diverses wilayas, afin de répondre à la demande de sensibilisation à la permaculture. De même, les jardins partagés s’étendent et les surfaces cultivées sont passées en l’espace d’une année de 300 à 1000 m². La rentabilité par unité de surface a aussi augmenté, et la mise en place d’une AMAP au sein du Djnan permettra de voir le nombre de légumes produits devenir plus important. Elle permettra peut-être aussi, avec la nouvelle AMAP d’Aïn Defla, de désengorger la liste d’attente des adhérents désirant bénéficier d’un panier, puisque 48 personnes sont inscrites sur cette liste. Ainsi, l’un des objectifs de la commission AMAP est de doubler le nombre de paniers, et de procéder à deux distributions par semaine au lieu d’une actuellement.]

Le trésorier a ensuite présenté le bilan financier de l’association, en soulignant que, pour l’instant, les principales sources de financement proviennent des adhérents ainsi que des activités telles que les formations et les visites d’éco-tourisme, et que l’engagement humain est au cœur du fonctionnement de Torba. Le bilan est cependant équilibré, avec autant de dépenses que de rentrées.

Concernant les projets de Torba 2017 / 2018, ont été présentés celui de l’édition d’un ouvrage collectif sur l’agroécologie en Algérie, et celui de la construction d’un eco-gîte chez le paysan de Bouinane. L’association a insisté sur la nécessité d’avoir recours au financement participatif, auquel les adhérents se sont montrés relativement réceptifs dans le sondage effectué il y a peu « Quelles perspectives pour Torba ? ». Selon les membres du bureau, il sera aussi temps de trouver des fonds afin de financer la location d’un local, et le recrutement souhaitable d’un salarié qui se chargera du secrétariat et de la gestion de projets, nécessaires à l’avancée et au fonctionnement du Collectif qui se fait par l’instant par des bénévoles.

L’après-midi s’est clôturée sur un débat, au cours duquel les adhérents ont pu faire part de leurs suggestions pour l’association : propositions de nouvelles parcelles, de formations, ou encore encouragements à avoir recours aux subventions publiques. Les idées n’ont pas manqué, et leur nombre important témoigne d’un fort intérêt des membres du collectif, pour le développement de celui-ci. Ne reste plus qu’à mettre les initiatives en marche, et à tous s’investir du mieux possible pour arriver à manger plus sainement par le développement de l’agroécologie urbaine ou paysanne!

téléchargement (2)

   En marge de l’AG, un autre temps fort de la journée a eu lieu le matin, avec un atelier méthodologique pour renforcer la gestion participative de Torba. Les membres du comité de pilotage ont ainsi été amenés à réfléchir sur la gestion du djnan (les jardins partagés), et à former des petits groupes, afin que chacun puisse partager, entre autres, les expériences positives qu’il a vécues. Cette méthodologie du « positif » permettra sur le long terme de s’appuyer sur les savoirs et atouts de chaque participant, afin de construire des projets qui leur ressemblent, et qui seront ainsi plus facilement menés à bien.

   Suite à cet atelier très constructif, qui appelle à de nouvelles séances très prochainement, les adhérents qui le souhaitaient ont pu partager un repas sain et végétarien. Les cuisines du Fayet Club avaient en effet préparé un délicieux couscous de blé complet, accompagné de légumes frais et de l’ben, ramené de la ferme d’un paysan de Bouinane, partenaire de l’association via un réseau d’AMAP (Association de Maintien pour une Agriculture Paysanne).

 

Ancienne annonce

Torba vient d’avoir son Agrément ! Nous sommes enfin reconnus par les autorités locales en tant que société civile, pour défendre nos idées de l’Agroécologie partout où c’est possible en Algérie, en ville, en zone péri-urbaine ou à la campagne avec nos amis paysans !

A partir de là, nous vous convions à l’Assemblée générale qui se tiendra au Fayet club (Alger – ouest) le samedi 20 mai 2017 à partir de 14 h.

(itinéraire, voir plan: http://agroecologie-algerie.org/contacts/)

 

Ordre du jour:

1. Bilan des activités d’Agriculture urbaine, Jardins partagés et Aide au Maintien à l’agriculture paysanne (Amap)

2. Bilan financier 2016

3. Projets Torba 2017 / 2018

 

Nous vous attendons nombreux pour montrer qu’on existe et qu’on est là pour manger plus sainement, aller vers l’auto-suffisance alimentaire et eco-construire le monde de demain !

 

Mots-clés: Agroécologie, Permaculture, Algérie, Projets

9 Réponses

  1. IDER Mohammed

    Salam,,,,
    Nous  » Association pour la Protection de l’Environnement de Béniisguen » APEB ( Ghardaia) vous félicitons et on vous souhaites du bon courage et longue vie a votre association ….
    Ider Mohammed ( Secrétaire) : APEB ….
    SALUTATIONS …….

  2. Bravo au Collectif Torba et à tous les bénévoles qui activent pour la promotion de l’agroécologie, d’une alimentation saine et équilibrée et pour le développement durable de la campagne algérienne.
    Toutes nos félicitations pour cet acquis important qui ouvrira d’autres horizons.

    Pour Réseau Saida Nature, le site. (Association en cours de création)
    Hassen Ksantini

  3. Bonjour,

    Je vous contacte pour un renseignement concernant l’adhésion à votre association. Je suis une ancienne de ENSA d’Alger (promo 2008) et actuellement je suis docteur en agronomie depuis 2014.
    Ma question est de savoir si c’est possible d’adhérer à l’association sachant que je réside en france.
    Merci de m’indiquer la procédure.
    Merci pour votre réponse

  4. Abdelmalek

    Bonjour, ma question se rapproche de celle de Mme Lamia. Je suis étudiant en architecture/urbanisme, j’ai entendu de votre association lors d’une formation sur l’écocitoyenneté et et je me demande si c’est possible d’adhérer à votre association? et quelles sont les procédures? si non bonne continuation :)

  5. Zeggane Slimane

    Bonjour, je veux bien assister a l’AG, est ce que il faut s inscrire, ou avoir une invitation, convocation, merci de préciser
    Bonne continuation

  6. FÉLICITATIONS et BRAVO à tous et toutes pour les actions et projets développés par TORBA pour la promotion de l’Agro écologie en Algérie !

  7. Djamel BELAID

    Félicitations à Torba pour son travail. Cela fait également plaisir de voir l’intérêt du public algérien. Il me semble que chacun dans son quartier peut sensibiliser son entourage à la permaculture et aux jardins partagés en ville. Une action simple peut être de développer le compost des bio-déchets (épluchures de fruits et légumes) pour alimenter un potager en fertilisants bio. Il suffit d’un bac en bois construit avec une palette récupérée ou d’un trou au fond d’un jardin. En quelques semaines on obtient ainsi un terreau horticole pour les espaces verts ou les jardins potagers. Mais surtout on réduit le volume des déchets urbains. Sensibiliser ses voisins au compost constitue un pas vers la nature. Il est possible également de sensibiliser le service Espaces Verts de votre commune pour l’implantation de bacs pilotes dans divers quartiers comme le fait la ville de Rennes (France). Voir la vidéo https://youtu.be/5t_g_RDE0Xk Djamel BELAID. Ingénieur agronome.

Laissez un commentaire à Zeggane Slimane

Cliquez ici pour annuler la réponse.